Accueil PixAuto.net Agenda PixAuto.net Contact PixAuto.net Facebook

45e Retromobile, nos coups de cœur 1/5

L’espace de quelques jours, Paris est devenu la capitale mondiale de l’automobile de collection. Assurément, les passionnées ou curieux qui ont poussé les portes du Salon ont encore une fois trouvé matière avec plus de 1000 véhicules exposés, dont certains ont capté tous les regards. Nous pensons plus particulièrement aux prototypes uniques d’un maître du design italien, à l’avant-gardisme de voitures originaires de Tchécoslovaquie, aux bolides qui aux mains de pilotes émérites ont trusté les podiums internationaux, aux utilitaires qui dans leur quotidien ont facilité le travail des hommes, et aussi aux hommes qui chaque année se démène afin de nous surprendre et de nous faire rêver. Voici en images à nos coups de cœur...

Le site de l'organisateur : https://www.retromobile.fr

Retromobile
1 - Suite à la faillite de la Carrozzeria Bertone en 2015, l'Automotoclub Storico Italianiano (ASI), s'est porté acquéreur de nombreux prototypes pour les exposer dans le musée Volandia de Somme Lombardo près de l'aéroport de Milan Malpensa. Pour le plus grand bonheur des visiteurs du Salon Rétromobile, 10 prototypes réalisés entre 1969 et 2001 par la maison Turinoise, étaient présentés dans le hall 3. Au premier plan nous avons l'Autobianchi Runabout qui a été dévoilée au salon de Turin en 1969, une étude qui a servi de banc d'essai pour la Fiat X 1/9 et la Chevrolet Ramaro (1984).
Retromobile
2 - Citroën Camargue (1972).
Le bureau de design Bertone a réalisé de nombreux prototypes sur des bases Citroën. L’une d’entre elles était la Camargue, créée sur la base de la berline GS : un élégant hayon 2+2 avec une lunette arrière inclinée, enrichie par deux lunettes de verre séparées par un arceau imposant. Quant à l’avant, il était embelli par un parebrise incurvé, typique des modèles de l’époque.
Retromobile
3 - Prototype Ferrari Rainbow (1976).
Retromobile
4 - Après la 308 GT4 de série déjà réalisée par Nuccio (une des premières Ferrari non conçues par Pininfarina), Bertone se lance dans un exercice de style sur le même châssis. Le résultat est le modèle futuriste Rainbow, avec une « plaque » qui fait glisser le toit derrière les dossiers des sièges. La ligne est compacte et épurée, très segmentée, parfois délibérément peu harmonieuse : une vraie coupe nette avec les lignes du passé.
Retromobile
5 - Volvo Tundra (1979).
Outre la collaboration pour les véhicules de série, celle avec Volvo a également conduit à la création, en 1979, du prototype Tundra, développé avec la mécanique de la 343 (moteur de 1.397 cc pour 70 ch). Il s’agit d’un coupé compact, bas et large, aux lignes très modernes et découpées, à tel point que plusieurs « trouvailles » stylistiques seront reprises pour des modèles ultérieurs de Bertone. Comme la marque Suédoise n'en veut pas, ses lignes anguleuses influent sur la Citroën BX.
Retromobile
6 - Bertone Citroën Zabus (1986).
Sur la base de la BX à transmission intégrale, Bertone a créé une ligne moderne à deux volumes, insaisissable et tranchante, contrebalancée par un arrière enveloppant. Nombre de cette voiture furent repris sur la ZX suivante, tandis que les grandes portes à ouverture vers le haut restèrent un exercice de style.
Retromobile
7 - Lamborghini Genesis (1988).
Pour la dernière voiture de rêve basée sur une Lamborghini, Nuccio Bertone a choisi de pousser le concept de break de luxe à l’extrême en présentant la Genesis, qui est pratiquement une maison de voyage équipée d’un V12 arrière de 455 ch. Ses portes avant articulées au milieu du toit étaient magnifiques, de même que les deux portes arrière avec ouverture à compas et l’intérieur modulaire. La voiture, bien que d’apparence imposante et massive, possédait un Cx qui fit des envieux.
Retromobile
8 - Prototypes BMW Pickster (1998) et Suzuki GP (1972).
Retromobile
9 - Opel Filo (2001).
Afin d’introduire la technologie drive by wire, un nouveau rapport homme-machine créé en collaboration avec SKF (le pédalier ayant été supprimé), Bertone présente avec la marque Opel le Filo, un monospace compact aux lignes épurées, au pavillon lumineux et esthétique, qui influencera les futurs modèles de la société allemande (Meriva).
Retromobile
10 - Le Château de Compiègne, qui accueille actuellement une exposition sur les concept-cars, s'est associé au musée auto moto vélo de Châtellerault pour présenter le fruit de la collaboration de deux hommes : Longchamp qui crée le châssis et la carrosserie et de Coucy, un ingénieur, concepteur indépendant et motoriste passionné de véhicules de compétition et de records. La particularité du véhicule consiste en son aérodynamisme poussé à l’extrême couplé au compresseur greffé sur un moteur de petite cylindrée équivalente à celle d’une motocyclette (350 cm3). Ces choix originaux alliés à la légèreté des matériaux utilisés permettent d’atteindre des performances similaires à celles d’automobiles bénéficiant de bien plus grosses motorisations.
Retromobile
11 - Aux côtés du dos-à-dos à vapeur de 1891 présenté par le Musée national de la Voiture du Château de Compiègne, la Cité de l’automobile à Mulhouse exposait un prototype réalisé par l’ingénieur Jean Bertin, célèbre pour son aérotrain, sur la base d’une Renault 4 de 1965, raccourcie de 74 cm. Longue de 2.91m, elle se situe dans la gamme des voitures de ville de l’époque comme la Fiat 500. La Régie nationale des usines Renault, attelée à la préparation de la R2 (4 places), ne soutient pas ce projet surnommé « la godasse », mais n’interdit pas sa présentation au Salon de 1969. Boudée par la clientèle, elle est récupérée quelques années plus tard lors du choc pétrolier par EDF pour un projet de voiture électrique resté sans suite.
Retromobile
12 - Voyage dans le temps, avec la rétrospective consacrée au constructeur Tchèque Tatra.
Le premier modèle, Prasident a été conçu en 1897 par le constructeur Nesselsdorf, qui deviendra Tatra en 1920. Elle a commencé sa carrière avec un bycilindres Benz de 5 cv, avant d'être motorisé en 1900 par l'un des premiers moteur conçu à l'usine Tatra de Kopřivnice. La voiture d'époque est exposée au Musée Technique de Prague.
Retromobile
13 - La marque se veut innovante, la Tatra 11 et le premier modèle de la marque à avoir un moteur à refroidissement par air. Sa carrosserie est fixée sur un tube unique qui joue le rôle de châssis dans lequel passe tous les organes de transmission. Elle a été fabriquée à environ 3 687 exemplaires entre 1923 à 1926.
Retromobile
14 - L'unique prototype Tatra V570 de 1933, conçu par l'ingénieur Autrichien Hans Ledwinka, a vraisemblablement inspiré Ferdinand Porsche lors de la création de la Volkswagen Coccinelle. Précurseur Hans Ledwinka a placé à l'arrière le bycylindres à plat refroidi par air, bien des années avant la naissance de la voiture du peuple !
Retromobile
15 - L'aéraulique du prototype Tatra V570 a été basé sur les brevets de l'aérodynamicien hongrois Paul Jaray.
Retromobile
16 - La Tatra 77 a été présenté le 5 mars 1934 à Prague. Cette limousine tout en rondeurs avec une arête dorsale sur son capot moteur, dénote par rapport aux modèles internationaux de l'époque. Elle est équipée d'un V8 en aluminium de 3 litres placé à l'arrière et refroidi par air. La Tatra 77 a été produite jusqu'à 1935 à seulement 101 exemplaires.
Retromobile
17 - La Tatra 87 gagne un troisième feux à l'avant, son architecture et la motorisation à l'arrière refroidis par air restent dans la lignée de la Tatra 77, Cette limousine a été fabriquée à 3 023 exemplaires entre 1937 et 1950.
Retromobile
18 - Au fil des ans, la ligne goutte d'eau s'affirme comme sur la Tatraplan T600, qui bénéficie d'un nouveau 4 cylindres à plat de 2 litres. 6 342 modèles ont été produits de 1947 à 1951.
Retromobile
19 - Le modèle 603 à été prévue pour les hauts dignitaires politiques et certains dirigeants d'importantes sociétés d'état, mais aussi pour les agents de la police politique. Avec ses lignes plus modernes, la série 1, en photo, a été produite entre 1956 et 1962 à 3 290 exemplaires.
Retromobile
20 - La Tatra 613 et la 700 qui est juste derrière, son motorisées par un V8 en aluminium refroidi par air. La 613 a été produite entre 1973 et 1995 à 11 009 exemplaires et le tout dernier modèle de la marque, à moins de 100 exemplaires entre 1996 et 1998.
Retromobile
21 - Moteur V12 Camion Tatra 111.
Depuis 1999, la production de Tatra se cantonne exclusivement aux camions.
Retromobile
22 - Sur le stand de la Fondation Berliet c'est une arroseuse - balayeuse Renault IK de 1928 qui avait les honneurs cette année.
Retromobile
23 - Pour cette 45ème édition de Rétromobile Le Musée des Blindés en partenariat avec l’association UNIVEM présentait deux véhicules rares et très représentatifs de l’ingéniosité de la technique et de l’armement français, le tracteur d’artillerie Laffly/Licorne V15T et son canon anti-char Hotchkiss de 25 mm, ainsi que...
Retromobile
24 - Le char Somua S35 de 1939.
Retromobile
25 - Bosch Classic présentait sur son stand un Goliath GD 750 de 1954. Un véhicule historique rare puisque cette version « tôlée » a été produite à moins de 100 exemplaires et qu’il représente un des seuls exemplaires encore en circulation aujourd’hui.
Remonter